Brutal Assault 2019 - (Part 1)

Je rentre de 4 jours de festival, j'étais au Brutal Assault en Tchéquie et je trouve que c'est l'occasion de faire un billet là dessus.

Le lieu

Le festival se passe le long de la forteresse Josefov, à Jaroměř. Les contours de la forteresse sont très anguleux et ça lui donne l'avantage d'isoler les scènes d'un point de vue sonore (sauf les deux principales qui sont dans le même square).

Dans les rues extérieures il y a les stands de bouffe (dont une réservée à la nourriture végane). Les repas sont servi dans une assiette végétale (j'ai oublié quoi) alors on peut la mettre à recycler dans la poubelle adéquate, ici on peut faire le tri.

J'ai été étonné de voir la quantité d'évenements proposés à coté des concerts :

  • plusieurs expositions
  • plusieurs talks
  • projections de films
  • une fear house
  • une salle d'arcade
  • une salle de repos avec plein de canapé
  • des espaces pour se poser/manger
  • une scène ouverte où tout le monde peut venir jouer (étrangement c'était pas inaudible)

Du coup dès qu'on a un trou dans le planning ou un coup de mou, c'est facile de trouver un coin calme pour s'asseoir ou piquer un petit somme.

Les groupes

On commence la journée avec Hexis, un groupe de black metal/hardcore qui ne m'a pas laissé un souvenir inoubliable. J'ai peut être besoin de les réécouter sur bandcamp.

Forgotten Silence est une drôle de surprise (Avant-garde doom, death, trash selon le dépliant. C'est assez psyché et expérimental aussi). C'est un groupe local, les musiciens sont bons, et les compositions musicales originales, par contre au bout de trois chansons où on a entendu la chanteuse faire la même chose... j'ai trouvé ça lassant (et très entêtant aussi, on a passé le reste du séjour à avoir l'air en tête).

Jinjer ! (progressive groove metal) J'en avais déjà entendu parler mais jamais écouté. Je suis impressionné par sa voix et sa façon de passer du growl au chant clair si aisément et sans rendre le chant clair awkward (pas comme Car Bomb :D). Bref ça donne la pêche.

Ensuite euh, j'ai été voir Therion (metal symphonique) par curiosité et ça a vieilli, j'ai trouvé ça mou. Alors effectivement la performance sur scène des chanteurs n'est pas la même que chez Jinjer que je venais de voir alors ça joue surement.

Après j'ai pas trop de souvenir de Déluge (post-hardcore), à part le public de français relou qui criait "Jackie et Mi-chel !" 😐
Je viens d'écouter sur bandcamp et ça me plait en fait !
Et on a terminé la journée avec Cult Of Luna (post-metal, sludge). Quel plaisir de se laisser nouer la gorge, vraiment. J'en ai des frissons rien que d'y penser <3
Je ne connaissais que deux très vieux albums et leur musique est restée fidèle à ce que j'avais en tête. À la fois nouveau et pas dépaysant donc :)

Voilà pour la première journée du festival, j'ai beaucoup marché pour découvrir un peu le lieu sans trop m'attarder sur les différentes expo.

La suite au prochain épisode !

Friends

Social