Brutal Assault 2019 - (Part 2)

Si j'ai tenu le coup la veille, je n'y ai pas coupé ce jour là : faire caca en festival. Quelle belle intro pour parler des cabins...

"Facilities"

Sur le festival il y a tout plein de pissottières, très pratique pour les AMAB [1] qui peuvent pisser à 4 sur un bloc. Ensuite il y a les fameuses TOI TOI (j'espère que vous avez la chanson en tête maintenant) qu'il vaut mieux utiliser à Bastion puisqu'il y a moins de passage là bas. Sinon il y a des WC en dur dans des préfabriqués où l'utilisation coute 25CZK (1€) et donne accès à de l'eau et du savon – et à la lumière, ça compte pas mal quand il fait nuit. Encore une fois c'est aux AFAB [1] de payer pour profiter d'un confort minimum.

Les groupes

La deuxième journée commence avec Diablo Swing Orchestra, son nom donne bien le ton et le mélange de genre passe bien. Je me suis vite ennuyé : on reste sur quelque chose de très convenu en terme de composition, que ce soit coté swing ou coté metal.

On continue avec Crystal Lake (metalcore) que j'ai raté à Toulouse : j'ai pris une claque. Ils sont tous survoltés sur scène et déploient une énergie incroyable !

(bon par contre les pogos et walls of death ça me fait toujours autant cringer)

J'ai vu un bout de Walls Of Jericho (hardcore) mais je me souviens plus bien, j'ai pas du accrocher. Encore une fois, il y avait "du lourd" juste avant alors c'est dur de gérer les transitions.

Après une grosse pause pour faire la sieste, c'est au tour de Olaf Olafson And The Big Bad Trip (psychedelic, stoner, post-rock) dont le concert a lieu au KAL, une petite salle donc. Il joue sur une douze corde et ça s'entend, les musiciens portent des masques et lors d'un morceau il y a trois danseuses à moitié nues et pas tout à fait à l'aise. Malaise partagé... Bon la musique est sympa sinon, j'ai essayé de retrouver leur musique sur youtube et je suis tombé sur un clip très hippie

Et le groupe que j'attendais tant de voir : Meshuggah ! (progressive math metal)
Je suis très content de les avoir enfin vus. Je n'étais malheureusement pas à la meilleure place pour les apprécier pleinement, mais avec ma taille je vois quoiqu'il en soit. J'ai beaucoup apprécié le jeu de lumières qui s'accordait parfaitement avec la musique, je trouve ça non négligeable pour rendre le tout plus cohérent.

Je me souviens que ça m'avait frappé sur ce morceau à la 4eme minute de cette vidéo (EDIT : la vidéo a été supprimée, j'en mets une nouvelle qui commence à 2:30) :

Oui, je mets des vidéos du fest dégueu à chaque fois, vous saurez où aller pour écouter leur musique avec une meilleure qualité.

J'ai enchainé avec Car Bomb (math metal), le cousin de Meshuggah (tant ils se ressemblent dans le style), que j'avais déjà vu à Toulouse. Forcément j'étais un peu déçu parce qu'ils m'avaient fait une très bonne impression cette fois là, et que le son en festival est toujours un peu moins bon qu'en salle.

EDIT : j'ai oublié de parler de Carpenter Brut, que j'ai déjà vu à Toulouse et que j'avais pas trop envie de voir là. Les images répétées de féminicides sur grand écran c'est non.

Une misère (dark hardcore, post-black) : cool. Non en fait, il était 2h du matin à ce moment là et je crois que c'est pas la meilleure heure pour apprécier quoi que ce soit. Une fois encore, il faudra que je passe du temps sur leur Bandcamp.

Art-Brut-All

Pendant le moment de creux que j'ai eu dans la journée, avant la sieste, je suis allé du coté de Bastion pour voir une expo. Il y a malheureusement peu de détail sur le dépliant que j'ai gardé [2], je me souviens d'une série de tableaux insipides, un autre étrange et torturée, et un dernière que je placerai sous CéWé lewd.

Dans une autre pièce – celle où on peut s'affaler sur des banquettes de voiture démontées et posées au sol – il y a This Corrosion et pour description :

« What does it take to be a metalhead or to be a punk? This stories-based exhibition shows how similar were repressive practices of the communist era 80s to some regimes of today ».

On peut lire des récits de musiciens Tchécoslovaques, Saoudiens, Turcs, Syriens, Algériens (et Anglais aussi je crois)


J'ai appris de la journée d'hier et j'ai su tirer profit des moments de calme pour tenir jusqu'aux concerts du soir pour mieux profiter de Meshuggah :3
C'est le jour où on s'est couché le plus tard, on a raté une bonne partie du lendemain pour avoir le temps de se reposer.

Ce jour là je portais un tshirt de The Algorithm, les deux personnes qui m'ont dit des «nice tshirt» et «good taste» étaient en fait des français.

Notes

[1](1, 2) "Assigned Male/Female At Birth" : assigné homme/femme à la naissance.
[2]je peux toutefois citer les artistes exposés : Lucia Dovičáková, Oskar Felber, Svetlana Fialová, Peter Králiky, Boris Sirka, Doris Sisková, Alexander Takáč, Tatiana Takáčová, Ján Vasilko, Monika Vrancová.

Friends

Social